Projet 52 – 2017 #11 – Poésie

Image

Nouvelle semaine pour le Projet du Cote de chez Ma’ ou  le sujet est: Poésie. J’avoue avoir lu le billet de Ma’ avant de mettre ma photo car le sujet est certes très joli, poétique mais à mettre ceci en photo 🤔 … c’est déjà moins rigolo! Je lis parfois des poésies, j’en ai appris plein à l’école, ceux de La Fontaine en particulier mais bon une photo d’un livre…. et puis de toute manière, ne trouve t’on pas la poésie à chaque coin de rue; tout est matière à faire sourire, à mettre du rêve dans nos têtes?….alors pour cette semaine, une poésie faite par le tracteur, faisant des sillons dans le champs qu’il parcourt! Je ne vous mets cependant pas les sillons qu’il laisse en versant du purin; non ma participation est juste non olfactive cette fois!!! 😀

Bon Samedi et à la semaine prochaine 🙂

Du calme dans la tempête

Ca faisait depuis longtemps que je n’avais pas écrit un billet avec mes ressentis. L’actualité, le temps pluvieux (pourtant promis ca a commencé avant que je ne chante), ont fait que j’ai voulu évacuer tout ca. Besoin de sortir ca de ma tête. Pardon d’avance si c’est un peu (beaucoup) décousu. Je ne suis pas douée dans les écrits.

Un mois, j’ai passé presque un mois auprès de mes parents. Le boulot étant au abonné absent, grosse envie de changer d’air. a97dfd3a3362d9299c2e799ebee206a0

La veille j’avais passé la journée avec Fedo. Nous nous sommes promenées au bord de belles pièces d’eau au soleil. Ca m’a fait un bien fou. Et le lendemain, après plus de 7h de route, j’ai fait la surprise à mes parents. Je n’avais prévenue que peu de personnes de ma venue. Je ne voulais pas les inquiéter, les stresser. La surprise a réussi même si Papa s’est demandé si il m’était arrivée quelque chose 🙂

La surprise passée, les jours suivant ont révélé ce que je craignais un peu. Maman étant toujours fortement handicapée au niveau mobilité, compte sur les aides soignantes et Papa pour tout. Compte est un faible mot ; réclame serait plus juste. Avant son AVC son caractère était déjà très fort. Après son accident, il ne s’est pas adoucit. Maman a toujours été une personne avec beaucoup de volonté, de caractère, indépendante. Et maintenant elle doit compter sur les autres pour tout les petits gestes quotidiens. Alors oui ca claque parfois, …..souvent.

Mais en même temps comment lui en vouloir ? On subit tout comme elle. Elle aimerait marcher, se déplacer, cuisiner, ne plus avoir mal et tout ces gestes anodins elle doit les commander. Penser à : pincer la fourchette qu’elle tient dans la main, dire à son pied droit d’avancer, sans oublier la douleur présente à chaque instant.

Il faut du temps ; elle le sait mais depuis Mars, pour une personne peu patiente, ca devient long, très, trop long.

Alors oui y a des périodes où le quotidien est pesant. On a chacun nos humeurs et vivre « enfermée » n’est pas des plus agréables. Des amis, la famille viennent souvent rendre visite en plus du kiné et des aides soignantes. Mon frère les invite régulièrement, emmène Papa aux matchs de rugby. Et puis nous avons tenté quelques sorties au magasin, en fauteuil. Ce fut presque une expédition mais depuis le 19 Avril elle n’avait plus eu ce genre de sortie.

Chaque progression est un pas vers la guérison.

Son caractère volontaire est aussi un atout. Maman veut revenir comme elle était avant, ou tout du moins avec le moins de séquelles possibles. Déjà elle se tient plus droite, a plus d’assurance dans ses déplacements, marche plus souvent seule dans la maison, avec son tripod, elle parle correctement sans avoir un débit saccadé, sait jouer aux cartes, lit des revues.

Les progrès sont la, existent, reste au temps de faire son travail. 165829_10150904239670369_709272439_n

Les journées défilaient. Je n’ai pas trop eu le temps de me concentrer à la recherche de travail. J’ai remédié à tout cela des mon retour au Pays de la pluie. J’ai postulé pour plus de 10 offres et ai reçu déjà des réponses négatives. J’étais confiante à mon retour de Lyon, prête à foncer mais de nouveau je suis dans la retenue, dans la négation, limite désespoir.

Noël approche ; je redoutais cette période l’année dernière me disant : ca sera le dernier à ton taf. Cette année j’ai réussi à faire le deuil de cette boite qui ne me correspondait pas. Puis l’AVC de maman est venu mettre des gros grains de sel dans cette periode déjà pénible moralement.

Et maintenant les semaines, mois passent et j’en suis au même stade qu’en Avril. Des envois de Cvs en France, Belgique, Pays Bas, des réponses toutes négatives, aucun entretien, les allocations chômage qui diminuent, les factures qui restent toujours présentes. Je change de domaines, regarde dans plusieurs pays. Je suis belle, blonde, intelligente, déjantée, prête à tout (ou presque) et aucun job pour moi? Les événements se produisant en Europe n’aident pas non plus. J’en suis consciente hein, aussi.

Qu’ai je fait pour mériter cela ? J’ai étudié des années (crotte une thèse ce n’est pas rien, si ?!!!), sacrifié des vacances, weekends pour étudier, j’en ai oublié de vivre, je me suis expatriée alors qu’internet n’existait pas (donc oui ca veut dire aussi que je suis bientôt très vieille….), j’en ai bavé pour terminer mes études, j’ai bossé pendant 15 ans et maintenant j’ai quoi ? Rien. Absolument rien.

Pas de job malgré mes recherches dans plusieurs pays et dans différents domaines, pas de logement ( je déménageais tant que je ne pouvais pas acheter ne sachant pas ou je serais les années a venir), étant seule cela signifie que financièrement tout est pour moi mais étant seule aussi dit que je n’ai pas d’autres bouches a nourrir.  I’m so fed up with all that! I had it all and it’s all gone.

Alors oui je n’ai pas le droit de me plaindre mais hier j’ai revu des photos de Noël 2014. Je m’inquiétais pour mon futur, mais j’étais loin, très loin de me douter qu’il serait si noir.

Naan je ne vais pas chanter Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir car il existe pire. Il existe toujours pire. Mais j’aimerais bien que la roue tourne, que je puisse souffler un peu.

Des amies me disaient, il y a de ça quelques années déjà et on me l’a rappelé dernièrement que j’ai pratiquement toujours réussi à obtenir ce que je voulais. Ah oui ? Ah ben oui : mon bac je l’ai eu, ma thèse à l’étranger sponsorisée par une boite de chimie réputée à l’époque, un job en GB, partir d’un copain anglais crétin du jour au lendemain, expulsé un autre gars avec un p’tit pois à la place du cerveau en même pas une heure,  obtenir ma Beauty voiture même si tout le monde était ligué contre mon choix, de même pour ma Pomme d’ordi 🙄  ,  m’expatrier pour retrouver Big, partir de chez lui pour souffler sans le perdre de vue (oui oui Carrie et Big se parlent encore), oui j’ai eu tout ca.

Il suffit juste que je m’accroche à mon rêve……. et puis vous êtes là à me lire, alors merci aussi pour ca ❤

Carrie va, c’est une de mes multiples phases down, qui voulait être exprimée. Les prochains billets seront plus légers, mais pas forcément  « caloriquement » parlant …….  !! 

P1150383

Massepain cuit et chocolat chaud pour se remonter le moral 😉

Vacances or not vacances?

Fin juillet, Carrie décida de quitter le Pays de la pluie pour celui du soleil, de la chaleur, du ciel bleu: retour chez mes parents près de Lyon. Un mois après c’est déjà le retour….me suis je reposée? ai je pu profiter pleinement de mes vacances?

Tout dépend de la signification du mot vacances; j’ai changé de lieu, de pays mais cela n’a pas toujours été de tout repos. Je le savais et ne m’en plains pas. Maman est de nouveau à la maison depuis le 21 juillet, suite à son AVC du 19 mars. Elle ne se déplace qu’en tripod dans la maison et est toujours accompagnée d’une personne de peur qu’elle tombe. Son activité est donc réduite; une dame vient pour la toilette tout les matins, puis petite promenade dans la rue avec papa, repos ou exercices d’ergonomie, coup de fils aux amis, repas, repos et 3 fois/semaine le kine vient vers 15h. L’aprem est déjà bien entamé et soit des amis sont venus, soit nous sommes sortis en fauteuil dans le village. Puis l’heure du repas arrive, et après c’est débarbouillage de maman et mise au lit car elle aime etre au calme, allongée, sans ses bas de contention qu’elle porte depuis Avril.  J’en profite alors pour promener Muppet et 21h est déjà là.

P1060373

Voila la journée écoulée et je ne parle pas des taches ménagères et courses faites pour soulager Papa. J’avoue qu’en début d’aprem une petite sieste était la bienvenue 😀 et certains soirs Papa devait me réveiller car … endormie devant la télé.

Cependant Carrie a réussi à trouver d’agréables moments: invitations chez mon frère pour des BBQ, fêter des anniversaires, mais aussi balades matinales à vélo dans les chemins, virée shopping avec une cousine, sortie chez des cousins à Aix les bains (enfin papotage de 10h a 21h car il a plu toute la journée! uhuh), confection de gateaux et puis ce séjour c’est terminé en beauté par la visite consécutive de mes 2 parcs animaliers favoris afin de voir…les loups ❤ ❤

P1020592

Et Muppet? A t’elle eu des vacances, si Carrie était (archi) prise, comment a t’elle fait? Elle a compris que si Maman était de nouveau parmi nous et qu’elle lui causait sans cesse, il ne fallait pas compter sur elle pour ses crevettes à 9h tapantes… 🙄 Si j’étais absente, elle suivait mon Papa jusqu’à ce qu’il comprenne. Elle a même miaulé un jour pour qu’il lui ouvre la fenêtre donnant sur le balcon. De plus elle s’est bien laissée caresser par mes parents et même ma cousine, qui était venue en Mai. Par contre entre Muppet et mon frère c’est: courage fuyons! Elle sait qu’il veut en faire un civet donc elle l’évite 😀 . Muppet a passé d’excellentes vacances, n’a pas craint la chaleur, a ramené une souris, a dormi en journée et fait la zouave la nuit dès 4h du mat.; bref Muppet est restée The Queen Muppet 😀

Muppet me fait comprendre qu'elle veut retourner en vacances!

Muppet me fait comprendre qu’elle veut retourner en vacances!

Depuis lundi c’est retour en Belgique où les impératifs reprennent: désherber le jardin, car il a bien plu….aller au syndicat pour se faire re-inscrire au chômage et donc se remettre intensément à la recherche d’un job. J’ai été contacté pour une boite lors de mon séjour en France. Les offres ne me tentent pas énormément mais ca sera un test pour envoyer lettre et Cvs. Je vais demander aussi une formation HR car j’aimerais plus m’orienter dans cette branche que le R&D.

Alors oui ce fut un mois hors de chez moi, oui tout les jours n’étaient pas forcément évidents à gérer mais Maman garde le moral, reprend petit à petit des forces, Papa a pu lui meme faire quelque sorties (les 4 fantastiques avec un neveu et match de rugby avec mon frère) et moi même j’ai pu profiter de mes parents, du beau temps, de ma famille et faire des sorties plus que très plaisantes. Ca m’a permis de me re-booster, de rester positive et optimiste. Merci les vacances 🙂

Les photos des parcs animaliers, des recettes réalisées, du shopping viendront. Je ne vous oublie pas. Mais il est bon de tout distiller avec parcimonie, afin de faire durer le plaisir 😉

Belle journée!

P1060379

Ca c’est fait!

cb117073a36cda8930f49cfbaabe8b20Les jours se suivent et malgré l’absence de travail, cela ne me donne pas pour autant des journées calmes. Depuis mon retour de France j’ai encore du me débattre avec mon chômage.

Juste avant mon départ, une lettre reçue me convoquait pour clarifier le fait d’avoir abandonné mon travail et donc de me retrouver dans une situation de chômeuse volontaire. ???!!!!! C’est cela, oui, c’est cela. Il a ainsi fallu prévenir un délégué syndical, avoir rendez vous avec lui, réunir les papiers nécessaires bref du stress dont je me serais bien passée.

J’ai été à ma convocation jeudi matin. Le formulaire C4 rempli par ma boite ne contient aucun motif sur mon licenciement….ca commence bien. Etant dans la boite depuis 2000, partir comme ca sans raison, de moi même c’est louche. L’Onem avait traduit mon contrat de licenciement mais ils leur manquaient un papier. Certains points de ce papier étaient de nouveau rappelés dans le contrat de licenciement, causant un doute lors de la lecture de la phrase: comme décidé avec Carrie, terminaison du contrat blablabla. Or ce papier manquant , stipulait, avant le contrat de licenciement, que l’employeur a décidé lui même de mettre fin à mon contrat et que je devais partir fin Avril!

Ouf, je suis sauvée. Photocopie faite, résumé écrit, mon dossier sera revu et corrigé et d’ici 10 jours j’aurais une lettre de confirmation.

Tout ceci a été évidemment, entre coupé de séances kine, appels/emais pour le taf, massage, piscine, balades et aprem filles qui s’est éternisé jusqu’au lendemain soir et qui m’a donné une lessive de plus à faire, le ménage à refaire….. et un p’tit coup de gueule à la fille de ma copine car Carrie a perdue sa patience …..

Cette convocation a eu pour résultat de me rendre complément ko en fin de journée. Je me suis écroulée sur le canapé.. Je peux enfin décompresser et m’investir à fond dans ma recherche de job 🙂

714bb50027834dcff51522329c70f56f

The D-day approche

rising-sun-goryu-dake-peakLe 30 avril sera un jour particulier. Je n’ose pas y penser, je ne veux pas me faire d’idées. Se dire que le lendemain sera pareil, ainsi que les semaines à venir serait évidemment se mentir.

Jeudi 30 avril je vais dire au revoir à ma boite, sans l’avoir voulu.

Ca va vite passer, venir trop vite. Il ne me reste plus que 8 jours de travail/présence; le 27 avril est férié aux Pays Bas. Je travaille encore, aide des collègues, vu que les techniciens ne sont pas assez présents…. J’ai trié ma boite email, lu quelques rapports, transféré ce que je vais garder. Le bureau est déjà bien rangé; il ne reste plus que mes biscuits, thé et crayons. Les quelques dossiers en cours seront déposés sur le bureau de mon boss, à sa demande.

Je devrais me réjouir de cette rupture; tout le monde m’a dit, prédit que l’avenir n’en sera que meilleure, que je vais enfin revivre. Je le pensais jusqu’à mon retour de vacances.

Une semaine en France, pour voir Maman et aider Papa. Ce ne fut pas du repos mais j’étais motivée, remontée à fonds, ai pu remotiver ma famille, réconforter les amis qui voulaient des nouvelles de maman et j’ai le sentiment de payer ce trop plein de zèle maintenant.

Je me traine, mon moral n’arrive plus à se mettre en positions ++++

Alors ca me gave. Le soleil est pourtant là, on a repris les balades avec Muppet, minimum 1h/soir, elle est hyper câline en ce moment. Maman continue à faire des progrès, lents certes mais amélioration il y a .

Alors pourquoi ce coup de blues de nouveau? Déception de cet avenir incertain qui me semblait si lointain il y a juste quelques semaines, jours……des nuits de nouveau décousues où je me réveille plusieurs fois, cette absence de réponse à une offre d’emploi. Qu’a cela ne tienne, tu continues tes recherches, envois des Cvs….oui sauf que là, j’ai envie de rien, envie d’un break, envie de revenir en arrière et/ou de me projeter dans plusieurs mois. Je procrastine? On peut dire ca ainsi.

Ce weekend je vais prendre soin de moi: regarder les sites internet pour les offres d’emploi, passage chez le coiffeur car ma chevelure blonde a besoin de reflets colorés, the Beast sera nettoyée des insectes reçus lors du retour en Belgique, Muppet aura droit à des balades matinales afin d’éviter de tirer la langue car trop chaud! Et puis je me replongerais dans la recherche de photos sur Lyon et ses environs afin de publier quelques articles 😉

La semaine prochaine sera ma dernière semaine complète au taf……..je ne le réalise pas encore. Carrie doit se rebooster! Et se dire : Come on up for the Rising

 

Come on up for the rising………

 

 

Une courte route longue…

1e5dac88fcbe18b52119cb812fc976f2Siiii c’est du français le titre, même si ca parait du charabia.
Je me pause enfin pour vous narrer mes semaines d’angoisse de Novembre/Décembre qui vont prendre fin, au mois d’Avril (le 30 et non le 1er, donc non ce n’est pas un Poisson d’Avril)
J’ai eu des doutes, craintes, stress au niveau professionnel en fin d’année. J’ai réussi l’exam demandé, donc un soulagement mais le bilan de compétences est ressorti assez négatif pour la position que j’occupais.
La raison du bilan de compétences est venue de mon précèdent responsable trouvant que je n’avais pas fourni un produit pour la boite. Cependant il oubliait que je suis venue de GB pour bosser sur un sujet, mise sous un autre, groupe de recherche de cette unité ensuite fermé car plus de sujets de projets venaient. Ainsi je fus placée dans d’autres domaines, où j’ai du apprendre et ou soit le projet n’a pas abouti, soit le client n’était plus intéressé.
On rajoute que ma vie privée fut alors très mouvementée; séparation avec Big qui m’a prise beaucoup plus de temps que je ne pensais pour en faire le deuil (et qui me mange encore l’esprit, car Big est toujours dans mes pensées).
Je flottais donc dans un état de zombie où je faisais ce que je pouvais au taf; jamais rien fait de travers, aucune faute professionnelle, non rien de tout mais certes un manque d’enthousiasme, de motivation.
Mon boss est parti à la retraite, remplacé par un jeunot (~mon âge) ayant déjà eu des antécédents extrêmement positifs, une boite sous sa responsabilité, bref la motivation, la hargne, volonté ne lui manquent pas.
Le groupe où je bosse, R&D ne va pas super bien. Si on continue ainsi, on va à la faillite. Le nouveau boss a donc pour tache de remette de l’ordre, de la motivation, innovation, créativité, nous presser comme un jus de fruits pour extraire le meilleur de nous même.
La politique du groupe doit changer. Ayant eu des recommandations négatives de la part de mon ancien boss, le nouveau a voulu tester chacun de nous. Je me relevais tout doucement de mes soucis avec Big, lorsque les taches demandées par mon boss ont été faites mais….trop lentement, trop tard selon ses objectives à lui.
Je n’ai pas vu l’urgence de tout ca.
Lors de nos discussions on a donc dit: bilan de compétences. J’ai répondu: ok.
Et voilà : la position que j’occupe actuellement n’est pas ce qui me correspond…… Discussion avec le HR et mon boss et je me dis :Ok, alors je vais aller là ou le bilan me dit que ca me conviendrait mieux.
Mais lors de la 2ieme réunion eue avec eux, le ton avait changé et ce fut : on t’aime bien, tu n’as rien fait de mal, mais tu ne conviens pas pour le job que tu occupes et, il n’y a aucune possibilité d’emploi pour toi ici. Tu as compris : y a rien !
????………..
Et là, c’est le grand vide.
Marre de ces mois de galère, de stress pour s’entendre dire : on t’aime bien mais tu gicles de la boite (10ans en Gb et 4ans et demi aux pays Bas).
Futur ?
Bah c’est évidemment recherche d’un job et vite. Ils ont la courtoisie de me garder jusque fin Avril. Pendant ces 4 mois un joli programme est mis en place. Des sujets de travail qui correspondent mieux à ce que je suis capable, me convenant mieux, où je devrais plus facilement m’épanouir. Mais 4 mois ca fait court pour apprendre tout ca ! On va encore plus me presser pour obtenir le max. Les domaines d’étude ne seront pas résolu après 4 mois. Ca a soit besoin d’un suivi constant, soit le planning est basé sur 10 ans….malgré ca, il n’y a pas d’opportunité pour moi.

Va comprendre. Je digère encore tout ca.

Mais voyons cela de manière positive ; je me donne à fond, apprends autant que je peux afin d’avoir un Cv encore plus solide. Ayant bossé de manière correcte, la lettre que la boite fournira à mon peut être futur employeur n’en sera que plus positif.
Je me dois de voir cela de manière positive.

Où chercher ?
La Belgique, la France où j’aimerais revenir et aux alentours de Maastricht. L’idéal serait de retourner près de Lyon, vers la famille ou alors dans les environs de Liège.
Je sais ca peut paraitre prétentieux, je peux vous paraitre naïve de ne pas vouloir bouger à perpètes les oies, mais même si la GB reste une solution (forcée selon mon frère où j’aurais alors vraiment plus le choix de trouver un job), j’aimerais ne pas trop bouger, changer.
Marre des déménagements, de faire les cartons etc.
Cependant j’en suis consciente : trouver un job, de nos jours, sur le Continent Europe n’est pas facile. La Belgique et la France ne regorgent pas d’offres d’emploi: Les indemnités chômage en Belgique sont dérisoires et aller en France en tant que chômeuse m’est impossible : je n’ai jamais bossé dans mon pays…. La GB est une solution à ne pas négliger….

La période de 4 mois est déjà entamée et le temps passe si vite. Je dois m’atteler déjà à envoyer Cvs et lettres de motivation.
Et surtout et enfin, je me dois de rester confiante, positive, motivée, sûre de moi. Et je sais au fond de moi, y a encore une grande part qui a peur, qui n’a pas refermée les entailles eues dernièrement.
Mais pas le choix, seules solutions : faire face, avancer, positiver et….trouver un job où je pourrais m’épanouir.

0f1822af65b4d3f588a6d7d105b38757

Une semaine décisive

85d3025c0532a84007843ae19d931335La semaine qui arrive sera LA semaine décisive de mon avenir. Carrie n’exagère pas. L’exam est passé, j’ai pu souffler un peu en attendant les résultats jusqu’à….vendredi matin. Mon boss me dit: t’as 5min? Oui of course 🙂

Et alors là….ce ne fut pas une discussion agréable mais plutôt plaintes sur plaintes et haussement de voix de la part de mon boss. Il m’enlève le projet sur lequel je devais bosser car il ne voit rien venir. Projet en fin de courses, qui est donc au stade production. Je t’ai donné 4 semaines pour faire la transition et y a rien. L’excuse des révisions il ne veut pas l’entendre, j’avais planifié justement une discussion avec mon collègue vendredi matin pour qu’on en parle. Il ne voulait rien entendre. Je n’ai pas été le voir pour ce que nous appelons le ManEx (manufacturing excellence), alors que je pensais qu’il voulait me voir si j’avais des problèmes et non pas dès le début…..et l’échéance du 1er décembre arrive et j’ai rien fait. Ben si j’ai contacté untel et untel. Et? Et je vais voir le responsable de ce truc mardi. Non c’est pas suffisant pour lui, j’aurais du avoir une réunion avec lui. Je ne l’avais pas compris ainsi. J’ai donné mes arguments mais il veut des faits, voir les choses bouger et ne pense pas que je sois ok pour être leader. Il ne me voit pas assez hargneuse, je fais juste mes 8h/8h30 de boulot, pense pas que je puisse rester, être là à 22h si soucis en production. Il m’a demandé ce que j’aimais au travail et mes arguments n’ont pas été selon lui ceux de leader. Il a pris l’exemple sur un étudiant qu’on a , qui s’est investi en tant que leader du projet sans qu’on lui demande. Je le sais, je le vois (et selon mes collègues et moi on trouve qu’il speede trop…) mais y une part de moi qui dit: vas y fonce et une part qui se retient, je ne sais pas comment l’expliquer. Alors évidemment selon le boss être dans une telle position ça n’ira pas pour être manager.

J’ai discute de la GB ou j’ai eu plusieurs responsabilites, différentes sans que cela me gène. C’est donc possible. Mais voila ici je suis lente. Il m’a redemande si je voulais retourner en GB. Je ne vois pas dire oui puisque je ne veux pas vraiment aller au labo! Alors il attend bcp de mon assessment lundi et on rediscutera de tout ça mardi, mercredi.

On a bien discute, je n’ai pas essaye de me faire marcher dessus, je n’ai pas pleure!!!! il a de la patience mais elle a des limites. J’ai tout fait pour toi, comme tu voulais (donner un projet, le cours de management) et tu ne prends pas des initiatives, tu es passive. Ca ne va pas avec le taf, tu n’y arriveras pas ainsi

J’ai dit et après? On verra avec le test (de lundi), il me voit plus dans un job plus relationnel Et si le test de lundi: oui ben je suis ok pour être leader. Ben à faire mes preuves alors. Et si non….ben je ne sais pas. Je lui ai dit qu’étant seule; financièrement j’ai besoin du job! Etant seule oui j’ai eu de soucis de vie privée, non ce n’est toujours pas fini, mais j’essaye de redevenir moi. Burn out comme à fait sa femme? non, presque mais aussi limite déprime. Alors quand j’ai dit que j’aurais presque eu besoin d’un break il m’a dit qu’en effet ca aurait pu être fait mais j’ai dit: en étant seule, c’est parler à un mur, alors qu’au boulot, si ça va pas, y a toujours un collègue pour me “repiocher”, me faire rire.

Donc lundi je vais être moi même à ce bilan de compétences et on verra ce qu’il en ressort. Si en effet je ne suis pas faite pour cette position de project manager, comme mon boss sait que je ne veux pas aller au labo, je ne sais pas si il y a la possibilité d’aller ailleurs dans la boite vu que je ne parle pas néerlandais. Enfin donc la semaine prochaine le bilan lundi, la discussion mardi avec mon boss et on aura surement le résultat de l’exam dans la semaine aussi……j’irais alors nager ça me détendra. Gros gros besoin.

J’avoue que j’étais tellement “heureuse” ce vendredi matin de cette réunion je me voyais déjà dehors à Noel et/ou retourner en GB, faire les cartons, trouver un logement….non je ne suis pas pessimiste, à peine…..

Je revois ce que le voyant m’avait dit l’année dernière: départ en GB avant la fin de l’année et….je revois ce que l’une de vous m’a dit: agis, fais en sorte de « contredire » les prédictions du voyant, agis pour toi et pas en fonction de ça.

Envie de tout envoyer valser tout en me disant: et après? je ne sais même pas quoi faire comme job!!! et t’as aucun soutien donc j’ai qu’à me plonger la tête dans mon projet, boulot en espérant que ça ne soit pas trop tard. La communication avec le boss risque d’être tendue prochainement.

La semaine qui arrive sera décisive……