J’ai lu: Un loup est un loup- Michel Folco

1507-1

Voici mon « fameux » livre qui m’a pris plus d’un an pour le lire. Commencé avant l’AVC de ma Maman (soit avant Mars 2015), il fut lu principalement à chaque visite au syndicat. Alors pourquoi avoir mis si longtemps alors que j’ai été plein, plein de fois au syndicat? Simple! Gros livre de plus de 600 pages, écrit tout petit et surtout avec un language de vieux français, peu évident parfois et puis pas toujours le moral non plus.

Si je vous dis que j’ai commencé ce billet à 7h ce matin et que je ne peux que le terminer maintenant, cela vous dit tout de mes journées de dingue en ce moment. Ca va être comique demain pour les Etats d’Esprit……Mais allons y car j’ai aimé ce livre « Un loup est un loup » 🙂

Résumé: Des quintuplés, Charlemagne était le plus doué, le plus tenace. Mais quand son père est mort de la rage, quand les enfants ont été dispersés, il est parti vivre parmi les seuls êtres dont il comprend le langage : les loups.

Emportant le lecteur dans la France féodale du XVIIIe siècle, l’auteur, Michel Folco dévoile une fois de plus son talent si singulier, tissé d’ancien français, d’aventure et d’humour noir.

À Racleterre-en-Rouergue, en 1763, Apolline, épouse du sabotier, Clovis Tricotin accouche d’un, puis deux, puis trois, puis quatre…enfants. Non pas quatre ! Cinq ! Un retardataire pointe le bout de son nez: Charlemagne! Cette œuvre historique nous permet à travers le récit de la vie de quintuplés dont le principal personnage sera Charlemagne Tricotin, d’apprendre sur de nombreux sujets tels que les relations des nobles et des habitants des bourgs (compliquées par les rivalités avec les « Maisons » et les régiments de l’armée du Roi), les nombreuses croyances populaires (concernant entre autres les loups-garous) et les métiers sont bien évoqués grâce à de très riches descriptions (le métier de bourreau, de maréchal ferrant, de sabotier, de piqueur ainsi que l’univers de la vénerie) …

J’adore les loups donc je ne pouvais qu’aimer ce livre, malgré la violence envers le animaux et humains. Il faut se replonger dans cette époque. L’auteur ne nous épargne rien niveau sang, rudesse de la vie, méchanceté des hommes, le pouvoir mais aussi plein de détails sur la vie de tout les jours, les relations servants/hommes de pouvoir. L’humour est la puisque Charlemagne, la langue coupée, zozote ce qui apporte du charme. Entre ses frères et soeurs ils parlent une langue connue d’eux seuls: le lenou. Bien que né en dernier, Charlemagne se dispute la place d’aîné avec Clodomir, il parle fort, mange beaucoup plus que les autres, il est plus dégourdi que les autres et a un don pour communiquer et se faire obéir des animaux. Tout au fil du roman, on le retrouve séparé de la fratrie à la mort de ses parents, puis capturé et réduit en esclavage pour enfin s’enfuir et aller vivre dans les bois au sein de meutes de loups. De plus ce n’est malheureusement qu’à la fin que l’on apprend qu’une suite existe. Damned, tout ça pour se dire: à suivre! Cependant je vous recommande ce livre si vous êtes férus d’histoire, de vieux français. C’est un magnifique roman , travail effectué par Michel Folco.

Je vous le recommande vivement! 🙂

 

4 réflexions au sujet de « J’ai lu: Un loup est un loup- Michel Folco »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s